Doux souvenir d'enfance



Coucou les filles! J'espère que vous allez bien. Je tiens d'abord à vous souhaiter un bon dimanche et une bonne fête des mères à toutes celles qui sont mamans. Dans l'article de ce jour, j’ai eu envie de vous ramener un petit peu en arrière, dans vos souvenirs d’enfance. Vous faire rappeler juste le temps de cette lecture  un certain sentiment de paix qu’on avait peut être  en commun à cette époque.
Nous avons tous déjà eu dans notre vie une habilleuse perso quand nous étions enfant. Cette personne qui choisissait nos vêtements, nous habillait de la tête au pied, du sous vêtement aux chaussures sans oublier la coiffure ; vous voyez de qui je parle bien sûr…
 Je parle évidemment de notre mère. Oui c’est bien elle, cette personne qui s’est occupée de nous vêtir et même de nous coiffer, depuis notre naissance jusqu’à ce que nous puissions choisir nous-même ce que nous voulions. À ce moment on avait un truc qu’on préférait, qu’on pouvait porter chaque jour si c’était possible, d’ailleurs cette manie je suppose continue chez bon nombre d’entre nous ou du moins pour ma part  je l’ai  toujours mais ce sur quoi je voudrais attirer votre attention porte sur le vêtement qu’on déteste mettre pour ne pas dire ce vêtement pour lequel il fallait faire la grimace, la guerre voire torturer Maman quitte à faire plusieurs fois le tour de maison. Ces chaussures, ce t-shirt, cette robe ou ce pantalon… ringard, nul, qui ne nous plaisait pas, qui nous rendait moche, ridicule, serrait un peu trop, démangeait pour je ne sais quel autre prétexte encore était une horreur à se mettre sur le dos. Pour moi, cette chose que je détestais le plus était un chapeau.
Il était de couleur rose et allait avec une jolie petite robe que j’aimais bien mais par contre pour moi porter ce chapeau était pire qu’une torture, il m’était insupportable de le mettre parce que d’abord il me serrait la tête, et pire il avait une sorte de sangle élastique que ma mère avait ajouté pour le sécuriser afin que je ne l’égare pas (pff je n’étais pas un bébé quand même). Ah comme ce chapeau  pouvais me rendre de mauvais poil quand je le portais au point de faire la tête sur la traditionnelle photo de famille de cette année-là.  Vous imaginez un peu ce ça donne. A chaque fois que je regarde cette photo, je ne peux m’empêcher de me marrer d’abord, ensuite de penser que c’est la faute au chapeau si elle est gâchée. En fin de compte ça reste pour moi un doux souvenir parce que cette photo me rappelle ces bons moments partagés avec ma mère.
Et vous ? Dites-moi aussi si comme ce chapeau, vous aviez un truc que vous n’aimiez pas du tout dans votre plus jeune âge.
A vos claviers…

Related Articles

Enregistrer un commentaire